Isabel Bisson Mauduit 

BIOGRAPHIE

ISABEL BISSON MAUDUIT TISSE SA TOILE Par Marc Victor, auteur. 

Isabel Bisson Mauduit est, dans un certain sens, une plasticienne hors normes : elle ne s’embarrasse jamais des formes rodées, des formats éprouvés, des formatages confortables. Elle est déroutante également. Dans tous les sens du terme : d’abord elle ne creuse pas simplement son sillon, se tenant là où l’on prendrait l’habitude de la voir, mais nous emmène, sans prévenir, presque impulsivement, par des petits chemins inattendus, parfois escarpés, parfois qui se perdent, et nous laisse perplexes, et donc un peu moins sûrs de nous. Ensuite elle offre une œuvre étrange, impossible à faire entrer dans des cases, qui résiste souvent à la raison, aux références.  Elle ne fait pas mentir Rilke pour qui « les œuvres d’art sont d’une infinie solitude ». 

Son travail n’est donc pas toujours simple à appréhender. Maîtrisant les techniques, Isabel ne se repose pas sur un savoir-faire habile. Seul le désir la fait avancer : la nécessité profonde, vitale, d’aller à l’essentiel, au message, évident, parfois, ou plus enfoui. La nécessité de révéler des convictions profondes : humaines, sociales, politiques... 

Fils, peinture, photos, masques, sculptures... Qu’importe. Les moyens sont toujours poétiques, mais l’artiste interroge un monde bien réel. L’univers d’Isabel n’est pas gorgé de soleil, de couleurs chaudes, de sourires éclatants. Cette Normande n’est pas là pour rigoler.... Pour se laisser distraire par des futilités. Encore une fois, il s’agit d’aller droit au but, même si le résultat est davantage une toile d’araignée qu’un simple fil conducteur. 

Isabel est une ouvrière : elle brode comme une couturière, elle découpe, taille, colle, vernit... L’action, la réflexion, la sensibilité sont en fusion, font corps. Il reste du travail ! Isabel ira à son rythme plus loin encore dans sa démarche, fera aboutir certaines pistes, éliminera des scories, mûrira ses intuitions, franchira encore quelques obstacles, jettera l’eau du bain et ses dernières inhibitions face à l’Himalaya qu’elle a commencé hardiment à grimper. 

Isabel répond simplement à la définition de tout créateur digne de ce nom : aller sans aucun artifice, ni concession, toucher le plus profond de son âme singulière, de son noyau authentique, à nul autre pareil, mais qui est pourtant à l’unisson de tous et du monde. C’est ainsi que l’on décale, que l’on dérange, que l’on trouble, pour suggérer, paradoxalement, une voie, un fil ténu, presque invisible, qui mène à l’intelligence et qui mène au cœur. 

M.V.
 

Isabel Bisson Mauduit à la galerie Marie-Claude Duchosal : 

Expositions personnelles : 

  • 7 - 29 juin 2019 « Depuis combien de temps marchons-nous »
  • 8 - 30 sept 2017 « La mariée # 1 » 
  • 20 mai - 13 juin 2015 « Fils »


Exposition collective : 

  • 9 nov – 8 décembre « Car rien je ne désire / tant »